Télécharger
2015 -Référence Callisto.pdf
Document Adobe Acrobat 2.2 MB
Télécharger
DP_INAUGURATION_CALLISTO.pdf
Document Adobe Acrobat 2.7 MB

La ZAC de Balma Gramont, initiée en 2004 par la Communauté d’Agglomération du Grand Toulouse, est un espace à vocation d’habitat et d’activité économique dans le nord-est toulousain.


L’écoquartier de Vidailhan, situé à mi-chemin entre la station de métro Balma Gramont et centre-ville de Balma a été récompensé par le palmarès Écoquartier 2011, notamment pour la mixité des fonctions urbaines prévue — logements, activités tertiaires, commerces et services de proximité — et la qualité d’aménagement des espaces publics et des espaces naturels.


La parcelle A10 a, réservée à un projet participatif sur décision de la Mairie de Balma, située dans la deuxième tranche de réalisation de l’écoquartier, se trouve à proximité immédiate du square de Vidailhan et du groupe scolaire ouvert en septembre 2015.


Le terrain, d’une superficie d’environ 3 000 m2, en pente, a permis d’orienter l’ensemble des logements vers le Sud / Sud Ouest. Le plan urbain prévoyait la construction d’un premier front bâti tourné vers le square et d’un deuxième front bâti comprenant des logements tournés vers un jardin en intérieur d’îlot. Le choix de fractionner le premier front bâti a permis d’assurer un ensoleillement maximum, ainsi qu’une vue sur le paysage lointain à l’ensemble des logements.

 

Le projet d’habitat participatif, porté par la S.A. des Chalets, comprend 32 logements en accession sociale.
L’ensemble est constitué de logements en PSLA et de logements en accession progressive à la propriété, dans le cadre d’une SCI APP (acquisition progressive de parts sociales par les accédants, correspondant aux “surfaces privatives” en jouissance, dans la SCI qu’ils constituent avec l’opérateur HLM).


Le programme du projet est le fruit du travail collectif des futurs co-habitants de l’immeuble, accompagné et capitalisé par l’AERA, entre octobre 2012 et mai 2013.
Cette programmation a été engagée autour d’un projet de vie commun qui s’est traduit par une Charte définissant les principes généraux de cohabitation et d’usage au sein de la « coopérative » (Charte du projet d’habitat participatif « Callisto »), puis par la définition des espaces privatifs et communs souhaités (programme proprement dit) et enfin par l’élaboration des règles d’usages et de fonctionnement des espaces ainsi définis.


Le groupe d’habitants a fait le choix de partager l’usage de :

- une grande salle polyvalente de 100 m2, divisible afin d’y avoir plusieurs activités simultanément,

- un espace bricolage de 30 m2 leur permettant d’assurer par eux-mêmes un certain nombre de travaux d’entretien,

- une terrasse collective sur le toit d’un des bâtiments,

- un jardin partagé avec bac à compost et récupération d’eau de pluie.
- une buanderie à l’usage de quelques familles qui l’ont souhaitée.

 

La méthodologie de conception architecturale proposée par l’AERA pour les projets d’habitat participatif a permis à chaque famille de choisir sa situation dans l’ensemble et de participer au dessin de son logement, après validation collective des grands principes architecturaux proposés par les architectes et discutés avec eux.


L’association des habitants a été créée au moment de l’obtention du permis de construire en janvier 2014.

Des commissions thématiques ont travaillé jusqu’à la livraison sur les questions liées à la gestion des espaces partagés, à l’entretien de l’immeuble et à la vie collective.

 

Les co-habitants ont emménagé fin novembre 2015. La première année a été marquée par des fêtes d'inauguration et par la mise au point d'outils de communication entre habitants.

Après quelques mois de vie, l'association a également révisé les règles d'usage de la salle commune, et a institué un apéro hebdomadaire qui permet des échanges réguliers sur la vie collective.